Usine biomasse exemple

Pendant nos recherches, nous avons trouvé une usine exemple pour la valorisation de la biomasse, la voici:

L HOMME UTILISE LA BIOMASSE DEPUIS QU IL SAIT UTILISE LE FEU 

 (voir animation : http://www.edf.com/html/panorama/transversal/media_bio/bio_anim_01.html )

 L'installation fonctionnera pour moitié avec de la biomasse et pour moitié avec du charbon ce qui est a la base de le réduction d'émissions de CO2 .

La centrale permettra de produire de l'énergie électrique et de l'énergie thermique .

Les différentes étapes de production d'énergie:

 1-Combustion de biomasse et de charbon qui va produire de l'énergie thermique mais aussi des émissions de CO2 mais qui est heureusement capturer et traiter pour réduire son impacte sur l'environnement.

 2-L'énergie thermique produit par l'étape 1 transforme l'eau qui arrive des réservoir dans les tuyaux , en vapeur .

 3- La vapeur produite est utilisé pour faire tourné une turbine qui a son tour créera de l'énergie électrique , grâce à un alternateur .

 4-Après l'étape 3 une partie de la vapeur d'eau est utilisé pour les habitations. Par exemple chauffé l'eau qui sert a l'utilisation quotidienne, grâce à un cogénérateur.

 5-Après l'étape l'étape 3 comme je l'ai dit ci-dessus une partie se dirige vers les habitations , cependant une parti suis un tout autre chemin . Elle est orienté vers des réservoir pour être stocké et refroidi ( ils peuvent utiliser de l'eau de mer ou de rivière …) . Après que l'eau est été refroidi elle est réutilisé pour l'étape 1,qui relancera le circuit .

En étudiant plus profondément cette centrale de 800 MW fonctionnant au charbon et à la biomasse, nous avons trouvé que l'investissement total est de 1,2 milliards d'euros. Le projet est destiné à renforcer la sécurité d’approvisionnement en électricité en Europe de l'ouest et aussi pour lutter contre le réchauffement climatique.

Le rendement énergétique, grâce aux nouvelles technologies, sera de 46 %, soit 10 % de plus que les anciennes centrales à charbon. Grâce à l’amélioration de rendement, plus d'électricité sera produite avec moins de combustibles fossiles, ce qui entraînera une baisse d’environ 25 % des émissions de CO2.

L’installation fonctionnera pour moitié avec de la biomasse et pour moitié avec du charbon, diminuant de façon importante l’empreinte de CO2. La construction de cette centrale est prévue pour 2013. L’augmentation des capacités d’interconnexion entre les systèmes électriques de ces pays ainsi que l’intégration des bourses d’électricité en France, en Belgique et aux Pays-Bas ont renforcé considérablement les possibilités d’échanges d’électricité et de transactions.  Le site de Maasvlakte à Rotterdam présente d’énormes avantages en termes d'approvisionnement en charbon et en combustible biomasse, de refroidissement et de possibilités de raccordement au réseau haute tension.

Avec cette usine de 800 MW, si on suppose qu'elle marche pendant toute l'année et chaque jour pendant 12 heures, elle pourrait alimenter un peu plus de 1 million de foyers de 4 personnes, en sachant que ces derniers ont un besoin énergétique annuel de 3500 kWh. Évidemment, si la centrale fonctionne 24/24, elle pourrait alimenter plus de 2 millions de ces foyers.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site